PROGRAMME CONJOINT « FORMER LES LEADERS DE LA VILLE DE DEMAIN »

L’urbanisation constitue l’un des phénomènes démographiques les plus frappants depuis la seconde moitié du vingtième siècle en Afrique subsaharienne. En raison des bouleversements des modes de vie, et des dysfonctionnements complexes qu’elle entraine aujourd‘hui la question urbaine n’a jamais été aussi préoccupante pour les pouvoirs publics et leurs partenaires techniques et financiers.

Dans notre pays, le logement, les services urbains le développement et l’attractivité, des villes sont devenus une réelle volonté pour l’Etat pour pouvoir faire face à la complexification des dysfonctionnements et l’accentuation des risques d’inondation et aux besoins de plus en plus croissants des populations en termes d’équipements.

Dans ce contexte actuel, la prise en charge des préoccupations urbaines est rendue difficile par le décalage entre l’offre de formations existantes et la pratique de l’urbanisme, un métier d’avenir en constante mutation.

Fort de ce constat, le développement d’une formation professionnelle de haute qualité par la mise en réseau des acteurs du secteur de l’urbain et l’implication des praticiens de la gestion urbaine représentent un enjeu essentiel pour la mise à niveau des professionnels de l’urbain mais surtout pour véhiculer des valeurs d'éthique dans la pratique du métier d’urbanisme

C’est dans cette perspective que le CRU cadre de son programme biannuel d’activités 2015-2017, le CRU entend favoriser des activités visant l’approfondissement et la diffusion des connaissances dans le domaine du développement urbain en contribuant au développement de la recherche sur l’urbain, au renforcement des capacités des acteurs et à la promotion des bonnes pratiques en matière d’urbanisme. C’est dans cette perspective que le Responsable du Master AGUA du département de Géographie et le Club de Réflexion sur l’Urbain ont décidé, conjointement, d’unir leurs forces en mettant en contribution leur expertise et savoir-faire pour la formulation et la mise en œuvre du programme conjoint dénommé « Former les leaders de la ville de demain ». Ce programme vise précisément le renforcement des capacités des jeunes chercheurs dans le domaine du développement urbain durable. Cela fait suite à la rencontre tenue le mercredi 25 mars 2015 dans les locaux du département de Géographie entre le Chef dudit département, en l’occurrence, Mme Aminata et son équipe et Mrs Alé Badara SY et Daouda Thiandoum, respectivement Président et Secrétaire Général du CRU.

PRÉSENTATION DU PROGRAMME CONJOINT « FORMER LES LEADERS DE LA VILLE DE DEMAIN »

C’est dans ce sillage, qu’il faut comprendre les réformes et grands projets engagés dans une logique de réparation urbaine. Mais il se pose un sérieux problème de cohérence dans la formulation et la mise en œuvre des plans et programmes urbaines. Les raisons de cette confusion doivent être recherchées dans la carence des outils de planification stratégique dont la plupart sont devenus « obsolètes » car ne permettant pas de prendre suffisamment en charge les préoccupations des populations. C’est pourquoi il est urgent de repenser la façon de faire l’urbanisme

Le programme « Former les leaders de la ville de demain » vise la promotion de la recherche urbaine et le renforcement des capacités des jeunes chercheurs dans le domaine du développement urbain durable. Il comportera les quatre composantes ci-après : (i) la formation et le renforcement de capacités des étudiants en développement urbain durable; (ii) l’encadrement et l’animation scientifique (iii) la promotion de la recherche urbaine; (iv) la capitalisation et l’innovation.

L’Objectif général du Projet est de renforcer l’intérêt des étudiants sur les questions urbaines et les former sur les rigueurs et les règles professionnelles et déontologiques qui régissent le métier d’urbaniste. L’objectif académique consiste à contribuer à l’amélioration de l’enseignement de l’urbanisme et à une meilleure compréhension des grands courants urbanistiques contemporains, les nouveaux phénomènes urbains, les défis de la croissance urbaine dans le monde, en Afrique et au Sénégal. L’objectif visé consistera à renforcer la formation aux métiers d’urbaniste. Ceci sera atteint au travers des composantes suivantes :

- Composante A : la formation et le renforcement de capacités des étudiants et des enseignants en développement urbain durable qui comporte :

(i) le placement en position de stage des étudiants en Masters 1 à travers le développement d’un système de tutorat auprès des membres et sympathisants du CRU de manière à faciliter leur insertion professionnelles ;

(ii) la facilitation de l’immersion de groupes d’étudiants en Master AGUA dans une collectivité locale dans le cadre d’un stage collectif d’une à deux semaines encadré par des enseignants du département pour réfléchir sur des problématiques identifiées dans la commune et proposer des recommandations stratégiques

(iii) l’organisation de deux séminaires annuels à l’intention des étudiants du département et en particulier du Master AGUA dans le domaine du développement urbain ;

(iv) l’organisation d’une session annuelle de formation ciblant les jeunes chercheurs du département dans les domaines de la planification urbaine, la prospective et / ou la gestion urbaine ;

(v) la mobilisation d’un fonds documentaire pour enrichir la bibliothèque du département en vue de renforcer la capacité de recherche non seulement des étudiants mais également des enseignants notamment dans le cadre de leurs travaux et mémoires.

- Composante B : L’encadrement et l’animation scientifiques à travers

 d’une part, l’organisation de rencontres et de débats dans le département sur les sujets d’actualité, les enjeux urbains du moment ;

 et d’autre part, la mise en place d’une cellule du Club de Réflexion sur l’Urbain au sein du département et dénommé « CRU UCAD » après notification au Doyen de la FLSH.

 - Composante C : La promotion de la recherche urbaine à travers :

(i) le financement annuel d’une recherche universitaire de deux étudiants de Masters 2 AGUA autour de la problématique du logement social et de la mobilité urbaine ou sur une thématique de manière alternée. Il s’agit d’attribuer sous forme d’allocation deux subventions de recherche d’un montant annuel de 125.000 FCFA chacune. Ces bourses d’excellence visent à aider des étudiants inscrits en Master 2 AGUA à exécuter sur le terrain des travaux utiles qui sont essentiels pour mener à terme, de manière efficace et en temps opportun, leurs mémoires. Les thèmes des mémoires porteront sur les sujets liés à la question du logement social ou de la mobilité. Le Responsable du Master AGUA proposera une liste d’étudiants les plus méritants pour l’octroi de ces bourses d’excellence ;

(ii) l’instauration d’un Prix d’excellence pour le meilleur mémoire de Master en urbanisme et développement urbain. Ce prix d'excellence qui sera parrainé par le Responsable du Master AGUA pour récompenser le meilleur travail de recherche des étudiants en Master dans le domaine de l'urbanisme et de l'aménagement au niveau des universités et instituts supérieurs reconnus par la Gouvernement. Ce prix annuel pourra, sans nul doute, contribuer à susciter une grande émulation susceptible de conduire à des réflexions et un travail de recherche fort utile concernant les problématiques urbaines de l'heure.

- Composante D : La capitalisation pour rendre le partenariat plus innovant : En termes de capitalisation, le CRU et l’équipe pédagogique du Master AGUA organiseront une rencontre pour partager les expériences et tirer des enseignements pour un partenariat plus innovant.

Les principaux bénéficiaires seront d’abord les étudiants du Master AGUA, ensuite les chercheurs, le corps professoral et l’ensemble des villes sénégalaises qui bénéficieront d’un nouveau type d’urbanistes et d’aménagistes bien formés et disposant d’une expertise professionnelle dans le domaine du développement urbain durable, de la planification, la gestion de la mobilité urbaine, la gestion des services urbains.

Le projet fait bénéficier le Master AGUA du département de Géographie de l’appui d’un large éventail d’experts et de praticiens dans les domaines du développement urbain et de l’aménagement du territoire.

Les thèmes de recherche se situent en priorité durant les 2 années de mise en œuvre du présent protocole dans les domaines du logement social et secondairement dans le domaine de la mobilité urbaine, d’importantes lacunes ayant été observées dans ces deux domaines.

Pour marquer leur intention de collaborer, le Responsable du Master AGUA et le CRU ont convenu d’établir un protocole d’accord. La signature dudit protocole d’accord devra permettre au CRU d’enclencher le processus de mise en œuvre des activités qui s’articulent autour de quatre composantes.

Aller au haut